Codex atlanticus 20

Etat : Neuf

86 pages

Plus de détails


10,00 € TTC

2

9782908254877


«À l'abandon», Stéphane Mouret: Guillaume jura – après la vie et les décrépitudes qu’elle inflige, après lui-même. Laetitia le réconforta dans les limites de l’honnêteté, en l’assurant qu’il n’était pas un salaud, en tout cas pas plus que beaucoup, qui prennent prétexte des cent à l’heure de l’existence moderne pour délaisser qui ses enfants, qui ses parents, ou bien qui une vieille tante...
«Le nom caché», Anne Morin: Le livre achevé aux dernières clartés du crépuscule, le vent jouait dans les pages, à brouiller les mots et les pistes. Son regard saisissait une phrase, épinglée à une page comme un papillon, s’amusant du récit à rebrousse-poil...
«Le complot», Gilles Bailly: Sa plus grande fierté était d’être parvenu à reconstituer une préparation typiquement alpine en utilisant presque essentiellement des plantes présentes sur l’île. L’extrait obtenu était consommé en doses infinitésimales par les chasseurs de chamois tyroliens car il avait la propriété d’améliorer le souffle en altitude...
«Requiem pour une licorne», Sylvie Huguet: La licorne est morte cette nuit, ou peut-être ce matin, dans cet entre-deux où pâlissent étoiles et ténèbres. Elle s’est allongée sous les arbres, ses longues jambes et sa corne d’ivoire reposant sur la mousse somptueuse qui tapisse la forêt d’outre monde...
«La bouteille», Laurent Bayssière: Dans le casier à bouteilles, elle est située dans la deuxième rangée. À la deuxième place à partir de la gauche. C’est du Saint-Émilion 1996 Château Matras grand cru classé. C’est mon arrière-grand-père qui me l’a offerte...
«Phobophobie», Ella Balaert: À toute peur que je proposais, il donnait un nom nouveau. Puis, l’ayant ainsi baptisée, il la chassait d’un revers de main, comme on fait d’une mouche malséante. Alors je compris, confusément car j'étais jeune encore. Il n'aurait jamais peur de rien, pourvu qu'il pût donner un nom à tout...
«Vénéneux», Nihil Messtavic: À peine fûmes-nous assis qu’un insecte aux colossales proportions pénétra sous les applaudissements de la plèbe. Je crus à une excentricité de cette parodie d’artiste, un costume ou du maquillage sous lequel il aurait décidé de se cacher, pourtant je me rendis tôt compte qu’il était tel qu’il se présentait...
«La cousine maudite», Jean-Pierre Favard: C’est à ce moment-là que le bruit se fit entendre pour la première fois. Il ne s’agissait pas d’un grand boum ni d’une quelconque chute dans les escaliers. Non, en fait, il s’agissait de quelque chose de beaucoup plus ténu. Discret. Comme une sorte de… de bruit indéfinissable...
«Le visage de la bête», Romain Billot: Des larmes silencieuses coulaient le long de ses joues. Elle les essuya d’un revers de la main. Sa lèvre fendue et le bleu à l’angle de sa mâchoire la faisaient encore souffrir...
«Les voyageurs», Philippe Gindre: À peines eurent-ils fait quelques pas dans la nuit que les deux hommes perdirent de vue le buffet de la gare. Ils eurent beau se retourner, tenter de percer l’obscurité épaissie par le brouillard, rien n’y fit. Une fois sa porte refermée, l’établissement parut s’effacer, son enseigne s’éteindre, sa façade s’évanouir dans les ténèbres comme si le lieu même n’avait jamais existé...

Couverture illustrée par Tiffanie Uldry.

  • Année 2010
  • Dimensions 14 X 20 cm
  • Editeur La clef d'argent
  • Etat Neuf

Artistes